Est-ce que vous savez ce qui est mieux que la publicité digitale traditionnelle ? La publicité native.

La publicité native est définie par l’IAB (International Advertising Board – Bureau International de la Publicité) comme une forme de support payant où l’expérience publicitaire respecte la forme et la fonction de l’expérience utilisateur dans laquelle elle est placée.

L’IAB a défini six formats d’annonces natifs : les publicités qui s’intègrent au contenu de l’éditeur (in-feed), les liens sponsorisés dans les moteurs de recherches (paid search), les widgets de recommandation (recommendation widgets), les publicités qui s’insèrent dans des listes (promoted listings), les publicités natives qui s’insèrent dans des formats IAB standards et les formats personnalisés (custom).

L’un des formats de publicité native les plus populaires est le in-feed. Vous pouvez voir ci-dessous un exemple d’une annonce native in-feed diffusée par Powerspace.

Maintenant que vous savez ce qu’est la publicité native, voyons comment elle peut sauver Internet.

Pourquoi s’intéresser à la publicité ?

Avant de commencer à parler de publicité native, parlons de la publicité dans son ensemble.

Une des choses que j’aime sur Internet, c’est qu’on peut accéder à du contenu de qualité écrit par des gens très talentueux gratuitement.

Aujourd’hui, la seule façon de garder ce contenu gratuit est d’inclure de la publicité sur les sites Web des éditeurs afin de pouvoir rémunérer toutes les personnes qui ont permis de publier ce contenu. Lorsque vous utilisez un adblocker, vous privez les producteurs de contenu de l’argent dont ils ont besoin pour continuer à publier du contenu de qualité.

Cependant, je pense que nous sommes tous d’accord pour dire qu’avoir une popup qui apparait lorsqu’on lit un article ou qu’une publicité clignote sur le côté alors qu’on essaye de se concentrer sur le contenu devrait être interdit.

C’est dans ce contexte que la publicité native prend tout son sens.

Pourquoi la publicité native est-elle meilleure que la publicité classique ?

1. La publicité native est mieux pour les utilisateurs

La publicité native est une forme non-intrusive de la publicité qui n’affecte pas l’expérience d’utilisateur en s’affichant dans le contenu de l’éditeur. De cette façon, les annonces natives n’interrompent pas les utilisateurs lors de leur navigation sur le site de l’éditeur.

La publicité soulève aussi des questions de sécurité. La plupart des risques proviennent de deux sources sur lesquelles les éditeurs n’ont aucun contrôle: du code JavaScript fourni par des tiers et des créa programmatiques. Avec la bonne technologie publicitaire, la publicité native peut résoudre ces problèmes de sécurité en redonnant aux éditeurs un contrôle total sur le contenu des annonces. En effet, les acheteurs (annonceurs, agences, trading desks, DSP) fournissent tous les éléments créatifs nécessaires à l’affichage de la publicité via un template défini par l’éditeur (personnalisé ou compatible avec openRTB).

2. La publicité native est mieux pour les annonceurs

Selon un sondage réalisé par IPG et Sharethrough, les annonces natives sont meilleures pour les annonceurs car, lors de cette étude, l’attention visuelle des utilisateurs était nettement supérieure à celle des bannières standards (+ 53%).

Cette étude a également montré que les utilisateurs exposés aux publicités natives éprouvaient plus d’affinité avec la marque affichée (+ 9%) et étaient plus enclins à acheter des produits de la marque (+18%).

Avec ces chiffres en tête et avec la bonne stratégie de contenu, la publicité native pourrait devenir le premier levier en termes de ROI et de volume pour les annonceurs.

3. La publicité native est mieux pour les éditeurs

Si vous avez lu les deux paragraphes ci-dessus, je suppose que vous savez déjà pourquoi les annonces natives sont également meilleures pour les éditeurs.

Les visiteurs du site de l’éditeur ne seront pas autant gênés par la publicité si celle-ci est native plutôt que s’il s’agit de bannières publicitaires. Si les visiteurs sont moins ennuyés par la publicité, il pourrait ne pas installer d’adblock donc générer plus d’impressions et, en fin de compte, plus de revenus publicitaires pour l’éditeur.

Étant donné que les annonces natives génèrent de meilleures performances pour les annonceurs, ils sont susceptibles de payer des CPM plus élevés pour diffuser sur ces emplacements, ce qui génère davantage de revenus pour l’éditeur. De plus, la publicité native va devenir incontournable pour les éditeurs puisque les investissements dans ce type de publicité continueront de croître pour atteindre 36 milliards de dollars en 2021, soit 74% du chiffre d’affaires publicitaire aux USA.

 

La publicité native va renforcer la relation entre les éditeurs, les lecteurs et les annonceurs. Entre les éditeurs et leurs lecteurs en améliorant leur expérience de navigation, entre les éditeurs et les annonceurs en générant un trafic plus qualifié vers le site de ces derniers. Cela créera un cercle vertueux qui sauvera Internet.

 

Share This